S’incarner doula. La doulescence*

Il y a un fil conducteur très fort qui relie ces femmes qui se sentent appelées à devenir doulas. Une sorte de réveil viscéral autour de la maternité

L’essence de la doula, à la rencontre de la vulnérabilité.

Il me semble important de continuer de réfléchir sur le rôle et la place particulière de la doula dans notre société. Puisqu’elle ne fait pas partir du système médical

Quand une formation doula offre un plus à la communauté

Former des doulas pour accompagner les femmes autochtones qui accouchent loin de chez elles

Le silence de la doula.

Elle renoue avec un espace profond, viscéral de la vie : être un humain aux côtés d’autres humains, le cœur ouvert, les mains rassurantes.

Mettre au monde sans les siens autour.

Mettre au monde un enfant demande de la sécurité, de la confiance, du respect et de la bienveillance. Voilà pourquoi certaines femmes choisissent de donner naissance à domicile ou en maison de naissance, avec LEUR sage-femme, LEUR doula, LEUR amoureux/se, LEURS enfants.

La doula qui fait peur.

Et les doulas, celles qui peuvent soutenir les parents, offrir une présence qui rassure sont encore souvent devant la porte d’entrée de la maternité. 

L’accouchement, rencontre avec sa femme sauvage?

Un mémoire de fin de formation doula, un voyage au coeur de l’instinct, de l’inconnu

Accoucher au Liban

Ce texte est la voix d’une femme, la voix d’une doula au Liban en situation de crise économique et sociale.

L’accompagnement, l’art du funambulisme

L’Art d’accompagner et l’Art du funambulisme se rejoignent sur tous ces points

Réflexions de doula.

Une doula pendant un accouchement…pourquoi? Une doula, qu’est-ce que ça fait?