La mémoire cellulaire de la conception à la naissance

Je vous présente une lecture très intéressante, le mémoire de fin de formation doula de Chloé Landrot.

Ce sujet a été peu exploré à ce jour et Chloé nous livre une recherche très intéressante mettant en lumière les connaissances actuelles visant à explorer un versant plus mystérieux de nos vies. Quelles sont nos empreintes engrammées pendant la vie foetale? Restent-ils des sensations de cette vie prénatale qui peuvent se manifester plus tard?

L’idée n’est pas de tout expliquer mais je pense que sa réflexion ouvre une porte pour faire confiance à ses sensations, aux savoirs intrinsèques parfois oubliés et à intégrer la présence du bébé tout au long de la maternité.

«Ce travail cherche à intégrer la vie fœtale et la naissance à nos existences, sans aprioris ou jugements sur nos vécus ou ceux de nos ancêtres. Même si les ponts entre la science et la mémoire du corps, du conscient et de l’inconscient, se développent, les mémoires natales et périnatales restent largement inexplorées à ce jour. Je mets en lumière ce sujet sous le spectre des connaissances que nous en avons, de recherches, d’analyses, d’observations et de retours d’expériences partagés auquel j’ai eu accès, autant d’histoires que de cas particuliers. De nombreuses interrogations sur la mémoire cellulaire restent en suspend, territoire du mystère ou de l’imperceptible.» Chloé

Pour lire le document intégral. Merci de contacter l’auteure avant toute utilisation du contenu.

Leave a comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)